Policiers lynchés à Lyon : Le maire et l’opposition dénoncent les violences commises à la Guillotière

VIOLENCES Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a réagi pour condamner la violente agression de trois policiers à la Guillotière ce mercredi soir. L’opposition aussi, tout en taclant à nouveau la gestion de la sécurité par la municipalité écologiste

J. Le. avec AFP
— 
Sur la place Gabriel-Péri, à la Guillotière, où s'est déroulé l'agression.
Sur la place Gabriel-Péri, à la Guillotière, où s'est déroulé l'agression. — J.L. / 20 MINUTES

Au lendemain de l’agression de trois policiers, ce mercredi soir à la Guillotière, dans le 3e arrondissement de Lyon, les réactions se sont enchaînées. Grégory Doucet, le maire de Lyon, a déclaré sur Twitter: « Rien ne peut justifier les violences exercées à l’encontre des policiers nationaux dans le quartier de la Guillotière. Ils ont mon soutien. » En ajoutant : « La Ville de Lyon se mobilise pour faire avancer l’enquête. Nous continuerons d’agir pour assurer la tranquillité publique dans notre ville. »


Les trois policiers, deux hommes et une femme en civil, procédaient à une interpellation lorsqu’ils ont été violemment agressés par une cinquantaine d’individus. « Plein soutien à nos trois policiers victimes de violences insupportables à Lyon », a réagi de son côté le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, dans un tweet.

Gérald Darmanin appelé à « reprendre le contrôle »

Du côté de l’opposition, plusieurs responsables politiques de LR et du RN ont apporté jeudi leur soutien aux policiers blessés, tout en dénonçant la gestion de la sécurité à Lyon. « À la Guillotière, la police est vue comme une force étrangère qui gêne l’ordre instauré par des individus n’ayant rien à faire en France. Depuis novembre, où il a fallu 300 policiers pour que je puisse y entrer, rien n’a changé. Qu’attend Gérald Darmanin pour reprendre le contrôle ? », a réagi sur Twitter le président du RN Jordan Bardella.

« Soutien à nos policiers attaqués à coups de barre de fer par des hordes sauvages à Lyon alors qu’ils interpellaient un délinquant. Combien de temps encore allons-nous tolérer ça ? Tolérance zéro envers ceux qui s’attaquent à l’uniforme de la République ! », a critiqué le député LR des Alpes-maritimes Eric Ciotti.


Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a lui aussi apporté sur Twitter son soutien aux policiers et dénoncé « ces faits divers [qui] ne sont plus des faits divers », mais « le signe d’une civilisation qui sombre ». « Mais rassurez-vous, le maire de Lyon réfléchit à la possibilité de lancer un audit sur l’installation de caméras quelque part, un jour, dans la ville », a-t-il ironisé.