Sécheresse dans les Pyrénées-Orientales : Les stocks d’eau des barrages surveillés de près

BESOIN D'EAU Selon le département, la situation est compliquée mais sous contrôle

20 Minutes avec agence
En raison de la sécheresse et des restrictions d'eau, les stocks d'eau des barrages sont attentivement surveillés dans les Pyrénées-Orientales (illustration).
En raison de la sécheresse et des restrictions d'eau, les stocks d'eau des barrages sont attentivement surveillés dans les Pyrénées-Orientales (illustration). — saslonch / Pixabay

En raison de la sécheresse, les Pyrénées-Orientales sont concernées par les restrictions d’eau. L’ agriculture va devoir réduire ses arrosages de 25 % par rapport à une période normale, rapporte L'Indépendant. Mais le département montagneux peut compter sur une ressource en eau lui permettant de faire face à la situation : ses barrages et retenues. Ces ouvrages sont placés sous la responsabilité du département.

Retrouver une situation normale

En période de crise, des « comités de barrages » se réunissent tous les quinze jours pour décider de l’importance des lâchers. « En juin, en quinze jours, nous avons déstocké sur Vinça un million de mètres cubes », commente le département. Aujourd’hui, la situation est « compliquée sur le Tech et se tend aussi sur la Têt ».

Le barrage de Vinça lâche 6 m3 d’eau par seconde contre 3 m3 qui entrent. Les réserves du lac des Bouillouses en Haut-Conflent pourraient être mises à contribution. Du côté du barrage de Caramany, qui contient 25 millions de mètres cubes d’eau, la situation est sous contrôle. L’objectif du département est d’arriver à lisser les stocks d’eau sur l’ensemble de la saison et d’arriver à une situation normale au 15 octobre.