Montpellier : Une femme attablée en terrasse poignardée en plein centre-ville

AGRESSION L'auteur du coup de couteau serait un homme de nationalité érythréenne, en situation irrégulière. Le préfet de l'Hérault réclame « une tolérance zéro pour les étrangers qui constituent des menaces pour la sécurité et la tranquillité publiques ».

Jérôme Diesnis
L'agression s'est déroulée à deux pas de la place de la Comédie à Montpellier
L'agression s'est déroulée à deux pas de la place de la Comédie à Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse

Une femme de 47 ans a été violemment agressée lundi en fin de matinée alors qu’elle était attablée à une terrasse sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, en plein centre de Montpellier, à quelques mètres de la place de la Comédie. La victime se trouvait avec sa sœur âgée de 38 ans et sa nièce de deux ans lorsque, pour une raison encore indéterminée, un homme s’est approché d’elle et lui a porté un coup de couteau dans le flanc.

Il a ensuite tenté de frapper la sœur qui n’a dû son salut qu’à l’intervention des autres clients. Transportée dans une clinique de Saint-Jean-de-Védas, la victime serait hors de danger, selon la préfecture.

Le préfet réclame « une tolérance zéro »

L’auteur du coup de couteau a été interpellé dans la foulée par un équipage de la Bac (Brigade Anticriminalité). Âgé de 26 ans, il s’agirait d’un homme de nationalité érythréenne, immédiatement placé en garde à vue. Il serait en situation irrégulière selon le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh. « Nous ne montrerons aucune faiblesse vis-à-vis des délinquants, qui plus est lorsqu’ils sont en situation irrégulière et n’ont rien à faire sur le territoire national. Conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur, tout sera fait pour que la loi s’applique dans toute sa rigueur et qu’à l’issue de sa peine, cet étranger soit expulsé ».

Une enquête judiciaire a été ouverte sous l’autorité du procureur de la République. Le préfet de l’Hérault réclame « une tolérance zéro pour les étrangers qui constituent des menaces pour la sécurité et tranquillité publiques ».