Alpes-Maritimes : Une guide de haute montagne se tue dans le Mercantour

ACCIDENT La spécialiste a dévissé alors qu’elle se trouvait à plusieurs centaines de mètres du sol, au-dessus du refuge de la Cougourde, un sommet de 2.800 m

F.B.
Un hélicoptère du PGHM (Illustration)
Un hélicoptère du PGHM (Illustration) — Jobard - Sipa

Elle était la première femme guide de haute montagne dans les Alpes-Maritimes. Marine Clarys, 35 ans, a perdu la vie jeudi lors d’une ascension dans le Mercantour, a-t-on appris de sources concordantes.


La spécialiste a dévissé alors qu’elle se trouvait à plusieurs centaines de mètres du sol, au-dessus du refuge de la Cougourde, un sommet de 2.800 m d’altitude. Depuis le matin, elle accompagnait un client qui a été retrouvé indemne.

Intervention plusieurs heures après l’accident

Les secours, prévenus par le compagnon de la victime inquiet de ne pas la voir revenir, n’ont pu être déclenchés que plusieurs heures après l’accident. Et le corps a pu être rapatrié en début de soirée.

La jeune femme était une ancienne institutrice reconvertie dans l’alpinisme en 2017, selon BFM Nice Côte d’Azur. « La montagne des Alpes-Maritimes est touchée au cœur, notre village de Saint-Martin-Vésubie est dans la peine », a réagi le député LR Eric Ciotti.