Côtes-d’Armor : Les gendarmes ont multiplié les interventions lors du festival L’Armor à Sons

MAINTIEN DE L'ORDRE 57 militaires ont assuré chaque jour la sécurité des 33.000 participants

20 Minutes avec agence
— 
76 contraventions et onze amendes forfaitaires minorées ont été dressées au cours des quatre jours du festival. Photo d'illustration.
76 contraventions et onze amendes forfaitaires minorées ont été dressées au cours des quatre jours du festival. Photo d'illustration. — B. Colin / 20 Minutes

Le festival L’Armor à Sons s’est tenu à Bobital ( Côtes-d’Armor) entre ce vendredi et ce lundi. Un dispositif avait été mis en place par la gendarmerie afin de garantir la sécurité des 33.000 amateurs de musique qui avaient fait le déplacement. 57 militaires ont ainsi été mobilisés sur le site chaque jour de l’évènement, rapporte Le Télégramme. Ils ont dû intervenir à plusieurs reprises.

Une personne a notamment été victime d’une agression sexuelle. Les gendarmes ont aussi été sollicités après un vol de véhicule avec violence, des vols simples de sacs ou de téléphones, des violences physiques, des dégradations et des outrages. Un militaire a été blessé dans l’exercice de ses fonctions.

Suspicions de piqûres

Les forces de l’ordre ont également lancé plusieurs enquêtes suite à des dénonciations de piqûres. Au total, 76 contraventions et onze amendes forfaitaires minorées ont été dressées. 22 véhicules ont été placés en fourrière. 14 conducteurs ont été interceptés en état d’ébriété tandis que sept autres roulaient sous l’emprise de stupéfiants.