Nîmes : Au cours d’un banal contrôle routier, les gendarmes retrouvent un Belge recherché

MANDAT D'ARRET L’homme a été placé en détention provisoire

N.B.
— 
Un gendarme (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Un gendarme (PHOTO D'ILLUSTRATION) — Adil Benayache/SIPA

Les gendarmes du Gard ont indiqué lundi que le peloton motorisé de Nîmes a retrouvé, le 4 juin dernier, un Belge, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Le suspect, recherché pour des faits de délinquance sexuelle, a été interpellé lors d’un banal contrôle routier, organisé en marge de la feria de Nîmes.

Ce jour-là, le conducteur n’était pas en capacité de présenter son permis de conduire​ et roulait avec un taux d’alcoolémie délictuel, détaillent les gendarmes du Gard. Afin de savoir si l’homme est véritablement titulaire d’un permis de conduire, les militaires sollicitent le Centre de coopération policière et douanière de Tournai, en Belgique, dont la mission est de favoriser la coopération entre les deux pays.

Une peine de prison à effectuer

Ils apprennent alors qu’il est recherché par les autorités belges, pour des faits lui faisant encourir jusqu’à 20 ans de prison. Il n’est par ailleurs plus détenteur du permis de conduire belge et doit effectuer une peine de 2 ans de prison ferme pour des conduites malgré la déchéance de son permis, indiquent les gendarmes.

Il a été placé en détention provisoire, en attendant sa possible extradition en Belgique.