Haute-Garonne : Un homme de 27 ans mis en examen pour assassinat après la mort d'une jeune fille de 20 ans

JUSTICE L’auteur présumé des coups de couteau qui ont coûté la vie à une jeune fille de 20 ans et blessé sérieusement son petit ami, à Saint-Orens-de-Gameville, vendredi soir, a été mis en examen pour assassinat et tentative de meurtre. Une dette pourrait être à l’origine du différend mortel

B.C.
— 
Un enquêteur de l'identification criminelle de la gendarmerie nationale.
Un enquêteur de l'identification criminelle de la gendarmerie nationale. — FRED SCHEIBER/20 MINUTES

Les enquêteurs commencent à démêler un peu ce qui s’est passé, vendredi soir, dans une maison d’un quartier pavillonnaire de Saint-Orens-de-Gameville, au sud-est de Toulouse. Vers 23h30, les gendarmes appelés par des riverains ont découvert un jeune homme de 23 ans blessé dans une rue et sa compagne de 20 ans, morte chez elle, tuée de plusieurs coups de couteau.

Une de leur connaissance a été interpellée au cours de la nuit. Blessé à la main et lui aussi hospitalisé, il a été déféré ce matin devant la justice et mis en examen pour assassinat et tentative de meurtre, suivie ou précédée d’un autre crime. Cet homme de 27 ans reconnaît les coups mortels mais nie la préméditation, selon une porte-parole du parquet de Toulouse contactée par 20 Minutes.

A cause d’une dette ?

L’homme de 27 ans, qui connaissait le couple par le biais d’une tierce personne, s’était présenté armé d’un couteau chez la jeune fille. La discussion aurait porté sur une dette d’environ 2.000 euros contractée par une amie de l’auteur des coups auprès de la jeune victime décédée. Cela pourrait être à l’origine de ce drame. Le jeune mis en examen devait être présenté en fin de journée devant un juge des libertés et de la détention, en vue d'un placement en détention provisoire.