Affaire Shaïna : Renvoi aux assises pour le meurtrier présumé de l'adolescente

TRIBUNAL La date du procès n'est pas encore connue

20 Minutes avec AFP
— 
Le meurtrier présumé de Shaïna aura bien un procès. (illustration)
Le meurtrier présumé de Shaïna aura bien un procès. (illustration) — ROMAIN DOUCELIN / SIPA/SIPA

L’assassin présumé de Shaïna, jeune fille de 15 ans brûlée vive à Creil en octobre 2019, a été renvoyé vendredi devant la Cour d’assises des mineurs, augurant d’un procès prochain, a indiqué l’avocate de la famille de la victime. « C’est une étape importante » pour la famille de Shaïna Hansye, « et ils sont soulagés » de savoir qu’il y aura un procès, a déclaré Me Negar Haeri, précisant que la date du procès n’était pas encore connue.

Enceinte de quelques jours, Shaïna avait d’abord été poignardée à plusieurs reprises puis brûlée vive, dans un cabanon de sa cité. Un garçon avec qui elle avait une liaison, âgé de 17 ans au moment des faits, avait rapidement été mis en examen et placé en détention. Clamant son innocence, ce dernier avait fait appel de son renvoi devant la cour d’Assises en 2021. La chambre de l’instruction de la Cour d’appel d’Amiens a rejeté cet appel et confirmé vendredi le renvoi du jeune homme, qui est le seul accusé dans cette affaire, a précisé Me Haeri, confirmant une information du Parisien.

Deux ans avant ce meurtre, Shaïna, alors âgée de 13 ans, avait été victime d’une agression sexuelle en réunion par des garçons âgés de 14 à 17 ans, qui lui avait valu une réputation de « fille facile », selon sa famille. Dans cette affaire, premier acte de ce qui allait s’achever en tragédie, trois jeunes ont été condamnés en mars à des peines allant de 8 à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal pour enfants de Senlis. Le parquet, qui avait notamment requis deux ans de prison, dont un ferme, contre le plus jeune qu’il désignait comme le « meneur », a fait appel. L’affaire doit être rejugée par la Cour d’appel d’Amiens, à une date non encore connue.