Corse : La gendarmerie de Pietrosella ciblée par des cocktails molotov

CHAUD Plusieurs tags "AFF" (A Francia Fora, la France dehors, ndlr) et FLNC ont également été retrouvés sur les lieux déjà attaqués en 1988 et où avait été dérobée l’arme qui a servi à assassiner le préfet Erignac

20 Minutes avec AFP
— 
Une voiture de la gendarmerie (illustration)
Une voiture de la gendarmerie (illustration) — Mourad ALLILI/SIPA

La brigade de gendarmerie de Pietrosella (Corse-du-Sud) a été la cible de plusieurs cocktails molotov dans la nuit de mercredi à jeudi sans faire de dégâts, a-t-on appris auprès du parquet d' Ajaccio. Plusieurs tags "AFF" (A Francia Fora, la France dehors, ndlr) et FLNC ont également été retrouvés sur les lieux, a précisé le parquet.

Une enquête a été ouverte pour dégradation par moyens dangereux. La section de recherches de la gendarmerie de Corse a été saisie. Le Parquet national antiterroriste (Pnat) a été informé et une évaluation de la sous-direction anti-terroriste (Sdat) est en cours.

La brigade de gendarmerie de Pietrosella avait déjà fait la cible d’une attaque à l’explosif en 1997. C’est au cours de celle-ci que l’arme qui a servi à l’assassinat du préfet Erignac le 6 février 1998 avait été dérobée.