Noisy-le-Sec : Un squat et des violences à deux pas d’une école maternelle

INSECURITE Plusieurs centaines de personnes ont signé une pétition en ligne

20 Minutes avec agence
— 
Les parents d'élèves ont dit craindre pour la sécurité des enfants. Photo d'illustration.
Les parents d'élèves ont dit craindre pour la sécurité des enfants. Photo d'illustration. — SYSPEO/SIPA

Des parents des élèves d’une école maternelle de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) demandent la fermeture d’un squat à proximité de l’établissement. Le bâtiment occupé n’est situé qu’à quelques mètres, précise Actu Seine-Saint-Denis. Une pétition en ligne lancée sur le sujet avait récolté 351 signatures ce mardi matin. Les familles des élèves de l’école Petit Prince y dénoncent l’insécurité constatée depuis l’occupation de l’immeuble.

Deux bagarres violentes

Elles évoquent des « incidents graves », dont un le 13 mai. Les auteurs de la pétition racontent qu’une rixe s’est déclenchée devant l’établissement, dans lequel des protagonistes ont essayé de rentrer. Un individu « couvert de sang » aurait alors lancé un couteau par-dessus la grille peu avant la sortie des classes.

Un autre affrontement à l’arme blanche aurait eu lieu dix jours plus tard. Les parents demandent des « actions concrètes ». Le maire PCF, Olivier Sarrabeyrouse, a indiqué au Parisien avoir contacté le propriétaire du bâtiment, sans succès. « Nous avons rencontré les parents tout de suite et la police municipale est présente tous les après-midi », a-t-il assuré.