Montpellier : Du cannabis et des armes saisis au domicile d’un couple

STUPEFIANTS Intrigués par une forte odeur de cannabis, les policiers avaient toqué à leur porte

N.B.
— 
Le commissariat de Montpellier (illustration)
Le commissariat de Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Un couple sera jugé en octobre, devant le tribunal correctionnel de Montpellier (Hérault), après une saisie de stupéfiants et d’armes, par les policiers.

Intrigués par une forte odeur de cannabis, les policiers avaient tapé à leur porte, le 20 juin dernier. Quelques minutes plus tard, les occupants leur ont ouvert. Les policiers ont découvert les toilettes de l’appartement obstruées par la drogue que le couple est soupçonné d’avoir jetée précipitamment, quand ils ont entendu que l’on toquait.

La compagne du suspect indique qu’elle souffre d’un trouble de l’odorat

Dans l’appartement, les forces de l’ordre ont saisi 877 g de résine de cannabis et 120 g d’herbe, ainsi que du matériel. Par ailleurs, deux brassards de policiers, deux fusils semi-automatiques de calibre 12, et des cartouches, ont été retrouvés. Mais aussi un chardonneret élégant, dans une cage, une espèce protégée, très prisé des trafiquants.

L’homme a reconnu, en garde à vue, détenir ces stupéfiants et ces armes, indiquant toutefois avoir agi sous la contrainte d’une autre personne. Sa compagne a assuré que si elle n’avait rien senti de la drogue qui se trouvait chez elle, c’est parce qu’elle souffrait d’un trouble de l’odorat, depuis qu’elle a été atteinte du Covid-19.