Goussainville : Les ébats sexuels des exhibitionnistes énervent les habitants d’un quartier déserté

« VILLAGE FANTOME » Le bruit des avions avait fait fuir de nombreux résidents dans les années 1970

20 Minutes avec agence
— 
Les couples à la recherche de lieux en plein air pour leurs ébats sexuels plébiscitent le quartier du Vieux-Pays. Photo d'illustration.
Les couples à la recherche de lieux en plein air pour leurs ébats sexuels plébiscitent le quartier du Vieux-Pays. Photo d'illustration. — ENA/SIPA

À Goussainville (Val-d'Oise), les quelque 300 habitants du Vieux-Pays perdent patience face à la vague d' exhibitionnisme qui touche leur quartier depuis plusieurs années. Souvent vu comme un « village fantôme », le lieu est de plus en plus plébiscité par des couples amateurs de pratiques sexuelles en plein air, rapporte Le Parisien.

Parc, voitures, place du village… Les exhibitionnistes s’installent partout et à toute heure malgré les allées et venues des passants, dont des enfants, dénoncent les riverains. Une habitante a envoyé une vidéo explicite à la police municipale. Le cabinet du maire a promis d’augmenter les patrouilles et de renforcer l’éclairage public.

15.000 euros d’amende et un an de prison

Le Vieux-Pays avait été déserté dans les années 1970 en raison des avions qui le survolaient. Un demi-siècle plus tard, le quartier est confronté à l’incessant ballet des personnes désireuses, une fois encore, de s’envoyer en l’air. Pour rappel, ces pratiques sont passibles de 15.000 euros d’amende et un an de prison.