Toulouse : Trahis par leur lampe de poche, les cambrioleurs étaient attendus en bas de l’échafaudage

AU VOLEUR Dimanche soir, cinq jeunes sont entrés dans un appartement du quartier Saint-Etienne par des échafaudages mais ont vite été repérés par le voisinage

B.C.
— 
Une lampe de poche (Illustration).
Une lampe de poche (Illustration). — E. Akyurt / Pixabay

Ils étaient cinq et ont été trahis par leur lumière. Mais contrairement aux protagonistes qui furent repérés dans l’immeuble du Watergate en 1972, ces jeunes Toulousains ne transportaient pas du matériel d’écoute mais quelques bouteilles et des pots de peinture. Ce sont des voisins de l’immeuble du quartier Saint-Etienne qui ont repéré dimanche soir des faisceaux lumineux dans un appartement plongé dans le noir.

Suspectant un cambriolage, ils ont appelé la police, qui a cueilli au bas de l’échafaudage les cinq jeunes âgés de 17 à 20 ans. C’est par là qu’ils étaient passés pour pénétrer dans le logement. S’ils n’avaient pas volé grand-chose, l’un d’eux portait un couteau et un autre une bombe de gaz lacrymogène. Ils se trouvaient toujours en garde à vue en début d’après-midi ce lundi.