Lyon : Le bébé décédé dans une crèche a été empoisonné par un agent petite enfance

MEURTRE Placée en garde à vue, l’employée de la crèche a avoué avoir donné un produit toxique à une petite fille de 11 mois parce qu’elle était excédée par ses pleurs

J. Le.
— 
La petite fille n'avait pu être ranimée à l'hôpital (illustration).
La petite fille n'avait pu être ranimée à l'hôpital (illustration). — Libreshot

L’enquête initiale pour homicide involontaire menée par la sûreté urbaine de Lyon a pris une tournure effroyable, révèle Le Progrès. Placée en garde à vue après la mort d’un bébé dans la crèche privée où elle travaillait, une femme de 27 ans, agent petite enfance, a avoué lui avoir donné volontairement la mort.

« Placée devant les éléments de l’enquête, cette dernière reconnaissait finalement, qu’excédée par les pleurs de l’enfant, elle l’avait aspergé, puis lui avait fait ingérer un produit caustique », a indiqué le parquet de Lyon au Progrès.

La suspecte en détention provisoire

Mercredi matin, une petite fille de 11 mois avait été retrouvée inconsciente dans cette crèche du 3e arrondissement, et transportée en urgence à l’Hôpital femme mère enfant de Bron. Elle n’a pu être ranimée. Les premiers éléments montraient qu’elle avait ingéré un produit toxique, sans que l’on sache comment elle était entrée en contact avec.

La suspecte était seule dans l’établissement au moment des faits. Sa garde à vue a été prolongée, jusqu’à ce qu’elle avoue avoir voulu donner la mort à l’enfant. La jeune femme a été placée en détention provisoire, sous le chef d’homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans.