Avignon : La fresque polémique montrant Macron en marionnette d’Attali a finalement été effacée

ŒUVRE La Ville d’Avignon avait remis en cause l’idée qu’il s’agisse d’une œuvre à caractère antisémite

20 Minutes avec agence
— 
Le préfet a ordonné que la fresque soit effacée. Illustration.
Le préfet a ordonné que la fresque soit effacée. Illustration. — Suju / Pixabay

La bête 2, l’évènement, c’est le nom de la dernière fresque du graffeur Lekto peinte sur un transformateur du parking des Italiens à Avignon (Vaucluse). Elle fait l’objet d’une importante polémique depuis jeudi. Elle représente Emmanuel Macron en marionnette de l’économiste et conseiller du président de la République Jacques Attali, explique Le Dauphiné Libéré. Elle a été effacée ce vendredi.

Deux clans

Jacques Attali étant de confession juive, certains y voient un graffiti antisémite à l’instar de l’organisation « American Jewish Committe » qui a aussitôt interpellé sur Twitter la maire PS d’Avignon Cécile Helle. La fresque semble en effet s’inspirer des caricatures antisémites des années 1930, montrant des juifs grimés en marionnettistes. D’autres défendent l’artiste et la liberté d'expression.

La Ville d’Avignon comme l’agglomération du Grand Avignon ont invoqué que chacun pouvait avoir sa propre interprétation en l’absence de mention relative au judaïsme. « C’est à la libre appréciation des gens, une interprétation subjective », citent nos confrères.

Le préfet intervient

Cependant, suite à une « demande insistante » du préfet, la fresque du jeune graffeur avignonnais a été recouverte, a indiqué le Grand Avignon propriétaire du parking des Italiens.

Ce n’est pas la première fois qu’une œuvre de Lekto suscite la polémique. Durant la pandémie, il avait créé une œuvre représentant le ministre de la Santé avec comme légende : « Immunizey, Olivier Véran aka le soldat du big pharma ».