Var : Un pompier blessé par l'explosion d'un obus après l'incendie au camp militaire de Canjuers

INCENDIE Un important incendie a brûlé près de 1.000 hectares de végétation dans un camp militaire dans le Var

20 Minutes avec AFP
— 
Des pompiers dans le Var, le 17 août 2021.
Des pompiers dans le Var, le 17 août 2021. — PHILIPPE MAGONI/SIPA

L’explosion d’un obus lors de l'incendie au camp militaire de Canjuers dans le Var a blessé légèrement un pompier et provoqué des troubles auditifs chez 18 autres, ont indiqué mardi les pompiers ​du Var.

L’incident s’est produit lundi vers 22h30, alors que les pompiers luttaient toujours contre le violent incendie qui s’est déclaré samedi dans le camp.

Pompiers choqués

Un sapeur-pompier du Var a été légèrement touché par un éclat d’obus après que ce dernier a traversé le pare-brise de son camion. « Dix-huit sapeurs-pompiers des Alpes-de-Haute-Provence ont été choqués et souffrent plus ou moins de troubles auditifs », ont ajouté les pompiers.

La déflagration a aussi touché légèrement un sapeur-pompier des Alpes-de-Haute-Provence, un militaire qui créait un accès, et cinq sapeurs pompiers du Var. L’obus a explosé « à plus de 500 m de la zone "rouge" polluée par les munitions issues des tirs d’artillerie », dans un des secteurs ayant connu une reprise de feu dans l’après-midi.

Mardi matin, le feu avait parcouru au total 1.000 hectares de broussailles, sans sortir du terrain militaire, situé à plusieurs kilomètres des premières habitations. Après avoir largué lundi soir des produits retardants à sa lisière, grâce à des moyens aériens, les pompiers ont toute la nuit procédé à l’extinction des points chauds de l’incendie. Lundi, le parquet de Marseille avait confirmé l’ouverture d’une enquête « du chef de destruction involontaire par incendie », suivie par le parquet militaire.