Un réseau de trafic de stupéfiants démantelé entre Bordeaux et Lyon

DROGUE Huit personnes ont été écrouées ce lundi à Bordeaux et douze ont été arrêtées lundi dernier à Lyon, dans le cadre d'un trafic de drogues

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration d'une saisie de résine de cannabis.
Illustration d'une saisie de résine de cannabis. — Sébastien Ortola / 20 Minutes
  • Une vingtaine de personnes soupçonnées de participer à un trafic de stupéfiants d’ampleur nationale ont été arrêtées à Bordeaux et Lyon ces derniers jours.
  • De la résine de cannabis, des armes, des espèces et des produits de luxe ont été saisis.
  • L’enquête est toujours en cours pour explorer d’éventuelles autres ramifications et se poursuit sur commission rogatoire.

C'est un coup de filet d'ampleur nationale. Huit personnes ont été écrouées samedi à Bordeaux après le démantèlement la semaine dernière à Lyon d'un réseau de trafiquants de drogue, a annoncé lundi la police à Bordeaux, à l'origine de l'enquête.

Lundi dernier, douze personnes avaient été interpellées dans la région lyonnaise dans le cadre d'une enquête menée par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux et avec l'aide de la Sûreté départementale du Rhône.

Cannabis, armes et produits de luxe

Au total, près de 600 kilos de résine de cannabis, 40 kilos d'herbe de cannabis, 5 kilos de cocaïne, plusieurs armes dont deux fusils d'assaut, 170.000 euros en espèces et différents produits de luxe, dont des montres Rolex, ont été saisis par les policiers.

Huit individus, âgés entre 25 et 35 ans, ont été présentés samedi à un magistrat instructeur à Bordeaux, et placés en détention provisoire. « C'est une très belle affaire. On a un réseau d'ampleur nationale qui alimentait en produits stupéfiants plusieurs grandes villes de France », a expliqué le commissaire générale Emmanuel Morin, Directeur départemental de la sécurité publique en Gironde.

Une première arrestation en 2020

A l'origine de l'enquête, l'interpellation pendant l'été 2020 d'un « couple de retraités qui remontait de la drogue depuis l'Espagne jusqu'à Bordeaux dans une cache aménagée de leur véhicule », a indiqué le DDSP de la Gironde. Six autres personnes avaient également été interpellées, ainsi que 450.000 euros en numéraire saisis.

Les enquêteurs avaient ensuite remonté le fil du réseau, et interpellé en mai 2021 « plusieurs autres individus de la région bordelaise » et « saisi de 950 kilos de résine de cannabis, et près de 200.000 euros ». Deux convoyeurs de produits stupéfiants entre Bordeaux et Lyon avaient aussi été identifiés, ce qui avait permis d'identifier des têtes de réseau présumées opérant à Lyon. L'enquête est toujours en cours pour explorer d'éventuelles autres ramifications, et se poursuit sur commission rogatoire.