Nice : Le procureur saisi après le tournage d’un clip de « rap sauvage avec incitation à la violence »

VIDEO Selon le bailleur social, le rappeur Jason Banda, alias AK, a tourné un clip dans le quartier de Las Planas à Nice, occupant les lieux illicitement, utilisant des fumigènes et exhibant des armes de poing

E.M.
Une partie du quartier Las Planas de Nice (Illustration)
Une partie du quartier Las Planas de Nice (Illustration) — Google maps

Anthony Borré, président de Côte d’Azur Habitat, le plus important bailleur social des Alpes-Maritimes, a saisi le procureur de la République de Nice pour le tournage d’un clip de « rap sauvage avec incitation à la violence », indique-t-il par communiqué.

Déjà poursuivi par la ville de Nice en 2018

Dans une vidéo de l’artiste Jason Banda, alias « AK », tournée le 8 mai selon le texte, le bailleur constate « une occupation illicite des parties communes » d’une résidence Côte d’Azur Habitat dans le quartier Las Planas de Nice, ainsi que « l’utilisation de fumigènes et l’exhibition des armes de poing ». Il note également que « plusieurs coups de feu auraient été entendus ».

A travers ce recours, le président de l’organisme veut rappeler sa « fermeté dans la lutte contre les délits et les incivilités touchant notre patrimoine et ses résidents », dit-il dans le courrier. En novembre 2018​, la ville de Nice avait porté plainte contre ce même rappeur après l’exhibition d’armes, dont des kalachnikovs, qui étaient factices, dans un clip.