Piqûres à la Feria de Vic-Fezensac : Onze victimes signalées, un suspect relâché

SERIE L’homme de 38 ans suspecté d’être le « piqueur » de la Feria de Vic-Fezensac, dans le Gers, a été relâché ce lundi. Onze cas de piqûres ont été recensés en trois jours de festivités

H.M.
Une seringue avec une aiguille. Illustration.
Une seringue avec une aiguille. Illustration. — Raphael Bloch - Sipa

Aucune aiguille n’a été retrouvée sur lui et il nie catégoriquement être un « piqueur ». L’homme de 38 ans interpellé dans la nuit de samedi à dimanche à la Feria de Vic-Fezensac, dans le Gers, a été relâché. Il correspondait au signalement physique et vestimentaire donné par une jeune femme de 22 ans qui était assise près de lui à la terrasse d’un café lorsqu’elle a ressenti une piqûre. Mais « les nombreuses investigations menées durant la garde à vue n’ont pas permis de confirmer l’implication du suspect. Sa garde à vue a donc été levée », annonce ce lundi soir Jacques-Edouard Andrault, le procureur de la République d’Auch. « Les investigations se poursuivent, avec l’analyse sanguine de la victime notamment », ajoute le magistrat. La jeune femme a éprouvé une sensation de bouffée de chaleur juste après la piqûre.

Durant la feria gersoise, du 3 au 6 juin, 11 cas de piqûres ont été recensés en tous. Il y a eu pour l’heure quatre dépôts de plainte mais d’autres devraient suivre. Plusieurs prélèvements sanguins sont en cours d’analyse.