Yvelines : Une commune galère à réhabiliter son quartier emblématique

HABITAT Une étude « pré-opérationnelle » devrait débuter dès septembre prochain

20 Minutes avec agence
Les bâtiments datent des années 1960 et sont aujourd'hui dans un mauvais état (illustration).
Les bâtiments datent des années 1960 et sont aujourd'hui dans un mauvais état (illustration). — G . VARELA / 20 MINUTES

À Verneuil-sur-Seine (Yvelines), l’état du quartier des « briques rouges » inquiète. 5.000 personnes, soit un tiers de la population de la commune, y habitent, dans quatre résidences. Or, celles-ci auraient besoin de travaux. L’ensemble date des années 1960 et il est aujourd’hui vétuste, rapportent Les Échos.

Une rénovation générale est donc désirée, tant par la mairie que le bailleur social « 1.001 Vies Habitat ». L’intérieur des habitations, ainsi que l’enveloppe, les façades, les toitures, sont concernés.

Bailleur et propriétaires privés

Mais plusieurs problèmes subsistent, notamment le fait que les habitations appartiennent à des propriétaires privés, d’autres au bailleur social. Pour les premiers, la facture pourrait être salée, entre 30.000 et 90.000 euros par logement, alors qu’ils sont nombreux à être âgés, primo-accédants et/ou dotés de revenus modestes. Une situation également complexe pour l’obtention d’aides et les démarches administratives.

Pour le maire, Fabien Aufrechter, la rénovation du quartier est pourtant « le principal sujet à traiter ». Depuis novembre, des « États généraux des Briques Rouges », regroupant les syndicats et les différents protagonistes ont été mis en place. Une vaste étude « pré-opérationnelle » doit débuter dès septembre 2022.