Loire : Un prisonnier mis en examen pour avoir tué son codétenu à la maison d’arrêt de La Talaudière

HOMICIDE VOLONTAIRE Cinq jours après les faits, le principal suspect a été mis en examen jeudi dans la Loire et placé sous mandat de dépôt criminel dans un autre établissement de l’inter-région pénitentiaire

J.Lau.
— 
La maison d'arrêt de La Talaudière (Loire), ici en novembre 2019.
La maison d'arrêt de La Talaudière (Loire), ici en novembre 2019. — KONRAD K./SIPA

Un homme de 59 ans, originaire de Croatie, est décédé dans la nuit du 27 au 28 mai dans sa cellule de la maison d'arrêt de La Talaudière (Loire). Alors qu’il s’apprêtait à bénéficier d’une libération conditionnelle, à partir de la semaine prochaine, le prisonnier a été tué par l’un de ses codétenus, comme l’indique Le Progrès. L’autopsie ayant vite écarté la thèse d’un malaise mortel, une enquête préliminaire pour meurtre a été ouverte par le parquet et confiée à la sûreté départementale. Trois jours après les faits, les trois codétenus de la victime ont été placés en garde à vue pour homicide volontaire.

Deux d’entre eux ont pointé du doigt « des coups violents » portés par le troisième codétenu à la victime. S’il s’est défendu d’être l’auteur des coups mortels, le principal suspect, originaire de Montbrison et âgé de 29 ans, a été mis en examen jeudi et placé sous mandat de dépôt criminel dans un autre établissement de l’inter-région pénitentiaire.

L’homme multirécidiviste, notamment condamné à neuf reprises pour des faits de violences aggravées, et incarcéré depuis trois mois à La Talaudière (peine de 18 mois pour violences conjugales), est dans l’attente de son procès devant une cour d’assises.