Lorient : Deux jeunes mis en examen pour des actes de torture et de barbarie

VIOLENCES Dans la nuit de samedi à dimanche, un jeune homme de 25 ans a été violemment agressé dans un appartement

Jérôme Gicquel
— 
Un véhicule de police. (Illustration)
Un véhicule de police. (Illustration) — Olivier Aballain / 20 Minutes

Deux jeunes de 18 ans ont été mis en examen mardi pour actes de torture et de barbarie, a-t-on appris auprès du parquet de Lorient. Ils sont soupçonnés d’avoir violemment agressé un jeune homme de 25 ans dans la nuit de samedi à dimanche. L’alerte a été donnée vers 4 heures du matin par une jeune femme qui a signalé aux policiers que son compagnon était en train d’être violemment frappé par deux individus dans un appartement.

Sur place, les policiers et les secours ont retrouvé la victime prostrée et couverte de sang. Le jeune homme présentait « de nombreuses lésions et plaies, dont certaines visiblement causés par des coups d’armes blanches », précise le parquet, évoquant « une scène d’une extrême violence ».

Les deux agresseurs présumés incarcérés

L’individu a été pris en charge par les secours et hospitalisé. Souffrant de multiples fractures et lésions et de diverses plaies sanglantes, il s’en sort avec une incapacité totale de travail de quatorze jours. Peu de temps après, les deux agresseurs présumés ont été interpellés et placés en garde à vue. Selon le parquet de Lorient, l’agression serait liée « à un différend relationnel antérieur entre les protagonistes ».

Devant les enquêteurs, les deux jeunes ont reconnu « assez globalement leur participation aux faits ». Après leur mise en examen, ils ont été incarcérés provisoirement. Ils encourent une peine maximale de 20 ans de réclusion criminelle.