Cannes : Une réfugiée ukrainienne retrouve sa voiture rayée de la lettre « Z »

VANDALISME Natalya, une réfugiée ukrainienne, a retrouvé le capot de sa voiture rayée d'un « Z », ainsi que les vitres de sa voiture. Signe de l’armée russe, cette lettre est devenue le principal symbole de soutien à l’invasion de l' Ukraine

E.M.
— 
Une voiture de police (illustration).
Une voiture de police (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA
  • A Cannes, une femme réfugiée ukrainienne a retrouvé sa voiture avec des « Z », symbole de soutien à l’armée russe.
  • Dans un témoignage à France 3 Côte d’Azur, elle se dit « choquée » et ne comprend pas comment quelqu’un a pu commettre cet acte.
  • A Cannes, notamment à travers le festival du film, le sujet de la guerre en Ukraine est omniprésent.

Natalya, réfugiée ukrainienne à Cannes, se dit « choquée » dans un témoignage à France 3 Côte d'Azur. Vendredi, elle a retrouvé sa voiture avec un « Z » inscrit à l’aide de clés sur le capot de sa voiture. La lettre, peinte sur les blindés de l’armée russe, est devenue un symbole de soutien à l'invasion de la guerre en Ukraine. Cette femme a « immédiatement effacé » ce qu’elle pouvait, notamment sur les fenêtres où c’était inscrit avec de la poussière.

Représenter ce caractère est désormais interdit en Ukraine et représente « un symbole fort » pour les habitants du pays envahi, indique cette femme qui est arrivée dans la cité des festivals en mars dernier avec sa fille, son mari et son fils de 21 ans sont quant à eux, toujours en Ukraine. Elle vient de Kharkiv, toujours sous les bombes aujourd’hui.

La femme confie au média local qu’elle a « peur maintenant » alors que tout « se passait bien jusqu’à présent » et ne comprend pas comment quelqu’un a pu commettre cet acte. La police ne pouvant rien faire au moment de sa découverte, elle a prévu de porter plainte en espérant que les caméras de surveillance puissent l’aider à trouver le ou les responsables.

L’Ukraine omniprésente à Cannes

L’Ukraine est omniprésente à Cannes depuis quelques jours. Le réalisateur français Michel Hazanavicius avait d’ailleurs changé le titre de son prochain film en « Coupez ! » (initialement « Z (comme Z) ») pour éviter la confusion, alors projeté au Festival de Cannes.

En ouverture du festival mardi soir, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, y a fait des déclarations, le lendemain, c’était au réalisateur russe exilé Kirill Serebrennikov d’y tenir un discours sur les marches. Jeudi se tenait la projection du documentaire « Mariupolis 2 » et vendredi, une femme, torse nu peint aux couleurs du drapeau ukrainien avec la mention en anglais « arrêtez de nous violer », a fait irruption sur le tapis rouge.