Côtes-d’Armor : Des aliments périmés auraient été distribués à des réfugiés, la préfecture enquête

INVESTIGATIONS Des bénéficiaires de la CCAS avaient aussi reçu ces produits

20 Minutes avec agence
— 
La préfecture des Côtes-d'Armor a annoncé ce jeudi avoir demandé une enquête sur la distribution de produits périmés (illustration).
La préfecture des Côtes-d'Armor a annoncé ce jeudi avoir demandé une enquête sur la distribution de produits périmés (illustration). — G. Varela \ 20 Minutes

Le préfet des Côtes-d’Armor a réagi ce jeudi à l’émoi causé par la découverte d’aliments périmés parmi les denrées distribuées par des associations de Trégastel (Côtes-d’Armor) à des réfugiés. Stéphane Rouvé a demandé à ses services de mener l’enquête, d'après un courrier qu'il a adressé au Trégor, qui avait révélé l’affaire.

Comprendre ce qui s’est passé

Il souhaite notamment déterminer si les faits « relèvent, ou non, d’un dysfonctionnement de la chaîne d’approvisionnement du centre ». Les aliments dont la date de consommation était parfois dépassée depuis un an ou plus avaient été distribués à des réfugiés ukrainiens. Des bénéficiaires de la caisse centrale d’activités sociales (CCAS) de la ville avaient aussi reçu ces produits, rapporte Le Télégramme.

La préfecture a également rappelé que les associations organisant les distributions n’avaient « pas la maîtrise des apports extérieurs de marchandises, qui pourraient être réalisés en dehors de ce circuit agréé » et venant de la banque alimentaire. La mairie de Trégastel avait alerté la préfecture après la découverte des aliments.