Indre-et-Loire : Deux corps retrouvés, probable féminicide suivi d’un suicide

MEURTRE « Selon les premiers éléments de l’enquête qui devront être confirmés, l’homme pourrait avoir tiré avec un fusil sur sa compagne »

20 Minutes avec AFP
— 
Alertés par les employeurs, des gendarmes se sont rendus au domicile et ont découvert les deux corps. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Alertés par les employeurs, des gendarmes se sont rendus au domicile et ont découvert les deux corps. (PHOTO D'ILLUSTRATION) — Adil Benayache/SIPA

Il s’agit très probablement d’un féminicide suivi d’un suicide. Une femme et un homme, tous deux âgés de 60 ans, ont été retrouvés morts par balles à Bossay-sur-Claise ( Indre-et-Loire), a indiqué ce samedi le parquet de Tours.

Vendredi matin, des gendarmes sont allés au domicile d’un couple résidant dans cette commune de 800 habitants, « leurs employeurs respectifs s’inquiétant de leur absence », a déclaré le procureur de la République de Tours Grégoire Dulin dans un communiqué. Dans la maison, ils ont découvert « au sous-sol les corps sans vie d’une femme ayant été atteinte par un tir au niveau du flanc droit et d’un homme présentant une plaie par balle au niveau de la tête ».

Tirs de fusil

« Selon les premiers éléments de l’enquête qui devront être confirmés, l’homme, âgé de 60 ans, pourrait avoir tiré avec un fusil sur sa compagne, âgée du même âge, alors qu’elle s’apprêtait à se rendre sur son lieu de travail vers 5h40 du matin ».

« Il se serait ensuite donné la mort quelques minutes plus tard dans une pièce située au sous-sol de l’habitation », d’après le procureur, précisant que les constatations se poursuivaient samedi et que de nombreuses auditions étaient en cours pour « confirmer les premiers éléments recueillis ».

Enquête ouverte à Tours

Une enquête judiciaire du chef d’homicide par conjoint a été ouverte par le parquet de Tours et la poursuite des investigations est confiée à la Brigade des recherches (BR) de la gendarmerie de Loches.

Le principal suspect n’avait aucun antécédent judiciaire. Les autopsies se dérouleront lundi à l’institut médico-légal de Tours.