Une Tesla se crashe à plus de 110 km/h dans un bâtiment, le conducteur met en cause les freins

ACCIDENT Le coût des réparations a été estimé entre 250.000 et 300.000 dollars

20 Minutes avec agence
— 
L'intérieur d'une Tesla Model 3 (archives).
L'intérieur d'une Tesla Model 3 (archives). — Rafael Ben Ari/Newscom/SIPA

Les images de l'accident sont impressionnantes. Le 4 mai dernier, une Tesla s’est crashée dans le Centre des Congrès de Colombus, dans l’Ohio (Etats-Unis). La voiture a fini sa course dans le bâtiment après avoir défoncé la baie vitrée. Aucune victime n’est à déplorer.

Le conducteur met en cause les freins de la Tesla

Le conducteur de la Tesla aurait indiqué aux policiers qu’il roulait à 70 mph, soit environ 113 km/h, lorsque les freins n’ont plus répondu. Mais des témoins auraient contredit cette version, indique Le Parisien. Selon eux, l’automobiliste aurait accéléré pour passer à un feu de circulation et aurait ensuite perdu le contrôle de son véhicule dans un virage.

La Tesla est hors d’usage et les dégâts causés sur le Centre des Congrès sont considérables. Le coût des réparations a été estimé entre 250.000 et 300.000 dollars. Si l’enquête venait à confirmer une défaillance de la voiture électrique, ce serait un nouveau coup dur pour l’image du constructeur. En décembre 2021, à Paris, un taxi Tesla avait provoqué un accident faisant un mort et 19 blessés.

Le chauffeur a été mis en examen pour homicide involontaire. « Il a tout fait pour appuyer sur la pédale de frein qui est restée bloquée », avait confié son avocate, Me Sarah Saldmann.