Nice : En garde à vue après 150 appels à son ex en une nuit, il voulait voir ses enfants

HARCELEMENT Un équipage de la Brigade anti-criminalité a interpellé lundi soir à Nice l’ex-compagnon d’une femme qu’il avait harcelé au téléphone pendant le week-end

F.B.
— 
Un policier de la Brigade anticriminalité
Un policier de la Brigade anticriminalité — SYSPEO/SIPA

Les faits remontent à la nuit de samedi à dimanche. En l’espace de quelques heures, aux aurores, une femme a reçu pas moins de 150 appels à son domicile de Nice.

L’auteur de ce harcèlement téléphonique était en fait son ex-compagnon, qui exigeait de voir ses enfants, apprend-on de source policière. L’homme a été placé en garde à vue.

Interpellé lundi soir

Après cette nuit interminable et cauchemardesque, la plaignante a fait appel aux services de la Police nationale. Et un équipage de la Brigade anticriminalité a fini par interpeller l’individu lundi soir sur les hauteurs de l’est de la capitale azuréenne, précise la même source. Il est actuellement toujours en garde à vue.