Clermont-Ferrand : Le corps d’un homme, battu à mort, découvert sur le parking d’un hôpital

ENQUETE Le cadavre d’un homme de 59 ans a été retrouvé samedi matin sur un parking du CHU de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

20 Minutes avec agences
— 
Les investigations ont été confiéee à la police judiciaire. (Illustration)
Les investigations ont été confiéee à la police judiciaire. (Illustration) — Mathieu Pattier/SIPA

EDIT du 18 mai 2022 : L'homme de 43 ans, suspecté d'être directement impliqué dans la mort de la victime, a été mis en examen (et placé en détention provisoire) pour meurtre, séquestration sans libération et modification d'une scène de crime. Selon les investigations de la police, révélées par La Montagne, il aurait séquestré le quinquagénaire dans son logement pendant environ deux semaines. La victime, frappée à de multiples reprises, aurait tenté de fuir l'appartement où elle était retenue, en sautant par une fenêtre du deuxième étage. Les blessures constatées lors de l'autopsie (notamment des fractures aux côtes, au bassin et à un fémur) pourraient être compatibles avec cette chute.

La victime était en partie dévêtue et son visage couvert d’ecchymoses. Morte. C’est un visiteur du CHU de Clermont-Ferrand ( Puy-de-Dôme) qui a découvert le corps, sur un parking de l’hôpital, « alors qu’il se rendait au chevet d’un patient, samedi », rapporte La Montagne.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’homme de 59 ans était décédé depuis plusieurs heures quand les secours ont été prévenus. Les investigations menées par les policiers de la direction territoriale de la police judiciaire de Clermont-Ferrand, révélées par le quotidien régional, semblent avoir déjà dessiné une grande partie du scénario macabre.

Cinq personnes ont été interpellées

La victime aurait été séquestrée et frappée dans un appartement de l’agglomération clermontoise, « peut-être dans le cadre d’un contentieux financier », puis son corps aurait été transporté et déposé sur ce parking.

Cinq personnes – deux hommes et trois femmes – ont depuis été interpellées et une information judiciaire pour meurtre a été ouverte. Selon La Montagne, un homme de 43 ans serait suspecté d’être le principal auteur des coups. Les autres mis en cause (la sœur de ce dernier et le fils de cette dernière, notamment) sont soupçonnés d’être intervenus pour « nettoyer et modifier la scène de crime et/ou aider à transporter le cadavre jusqu’au parking de l’hôpital ».