Hérault : Un homme en garde à vue pour avoir supposément tagué « N°10 Zizou » sur la façade d’une mairie

TAGS C'est Laurent Jaoul, le maire de Saint-Brès, où les inscriptions ont été découvertes, qui a indiqué qu'un suspect avait été placé en garde à vue

N.B.
— 
L'un des tags retrouvés à Saint-Brès
L'un des tags retrouvés à Saint-Brès — Facebook Laurent Jaoul

Laurent Jaoul (sans étiquette), le maire de Saint-Brès (Hérault), indique qu’un homme a été interpellé et placé en garde à vue, après les tags retrouvés sur la façade de l’hôtel de ville de ce village de la métropole de Montpellier.

Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs inscriptions, difficiles à déchiffrer, avaient été découvertes dans la commune. On distingue cependant un tag, sans doute à la gloire de Zinédine Zidane, « N°10 Zizou », sous l’horloge de l’hôtel de ville.

Grâce aux caméras de vidéosurveillance

« Je condamne fermement les dégradations commises » à Saint-Brès, écrit l’élu, sur Facebook. Grâce à l’exploitation minutieuse des caméras de vidéosurveillance, nous avons pu identifier et interpeller l’individu soupçonné d’être l’auteur de ces dégradations commises sur la façade de l’hôtel de ville et sur les devantures des commerces. »

Le maire de Saint-Brès fait la chasse aux dégradations, depuis des années. Lors de la campagne des municipales, en 2020, l’élu avait balancé sur les réseaux sociaux la plaque d’immatriculation de la voiture d’une femme, soupçonnée d’avoir tagué son affiche électorale. Il fustige également, régulièrement, les dépôts sauvages.