Nantes : Des jeunes détenus se rebellent, huit surveillants blessés

PRISON Un groupe de détenus a roué de coups un surveillant de l’EPM d’Orvault. Sept autres agents ont également été pris à partie

F.B.
— 
la prison pour mineurs d'Orvault
la prison pour mineurs d'Orvault — J. Urbach/ 20 Minutes

La tension a de nouveau été vive ce week-end à l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) d’Orvault, en banlieue nantaise. Samedi, vers 11h30, quatre détenus ont attaqué un surveillant qui leur demandait la réintégration en cellule à l’issue de leur promenade. L’agent a été passé à tabac mais est parvenu à déclencher l’alarme. Sept autres surveillants sont alors arrivés en renfort mais les adolescents ont refusé d’obtempérer et distribué de nombreux coups.

Le premier agent agressé est blessé et en état de choc. Sa durée d'incapacité à travailler n’était pas encore connue ce lundi. Ses sept collègues souffriraient de blessures superficielles. Une partie des victimes ont déposé plainte ce lundi.

Des ados « particulièrement difficiles »

La direction interrégionale des services pénitentiaires indique que 41 adolescents âgés de 13 à 18 ans sont actuellement détenus à Orvault, dont certains réputés « particulièrement difficiles ». Les mineurs impliqués dans les agressions de samedi feront l’objet d’un « traitement disciplinaire », ajoute-t-elle.

En janvier dernier, déjà, cinq personnels pénitentiaires avaient été blessés par un jeune détenu à Orvault. « Depuis deux ans les agressions lourdes se multiplient et la seule réponse apportée est l’inertie. Des idées, des réflexions et puis plus rien », dénonce FO Justice. Le syndicat réclame un « apport immédiat d’agents » sur ce site.