Ariège : Bagarre entre supporteurs, arbitre agressé et intervention de la police en marge d’un match de rugby

HORS TERRAIN La ligue de rugby d’Occitanie a dénoncé les débordements qui ont eu lieu en marge des matchs qui ont eu lieu dimanche à Foix entre supporteurs de deux clubs des Hautes-Pyrénées et de l’Aude

B.C.
— 
Un ballon de rugby (Illustration).
Un ballon de rugby (Illustration). — W RUGBY / Pixabay

Dimanche, deux finales régionales de Promotion Honneur de rugby avaient lieu en Ariège, sur les terrains de Foix. A l’issue d’un match à la régulière où le club des Hautes Pyrénées, Maubourguet, l’a emporté face à l’entente audoise de Fleury Salles Coursan, les choses se sont dégradées. Gachant la fête.

En marge de la rencontre, une bagarre violente a eu lieu entre des supporteurs, nécessitant l’intervention des policiers qui ont dû faire usage de gaz lacrymogène rapporte La Depêche du Midi. Mais ces débordements ne sont pas limités là puisque l'arbitre de la rencontre – qui s’était bien déroulée – a été la cible d’un coup de poing qu’il a réussi à esquiver en partie. Maîtrisé par les forces de l’ordre, ce dernier a été placé en garde à vue et devrait être jugé en comparution immédiate relate le quotidien régional.

Plainte de la Ligue Occitanie de rugby

Face à « ces débordements intolérables », la Ligue Occitanie de rugby a décidé de porter plainte contre les responsables des exactions. Les instances régionales condamnent « les comportements inacceptables de certains individus, venus en découdre avec de « vrais » supporteurs venus, eux, encourager leurs équipes ».

« Ces agissements sont contraires aux valeurs de respect et de convivialité qu’incarne notre sport favori, le rugby. Dans notre sport, les phases finales sont un moment important et rempli d’histoire que nous devons avant tout respecter. Ce n’est en aucun cas, un lieu où sont amenées à intervenir les forces de Police afin de rétablir l’ordre », déplore la ligue régionale dans un communiqué, avant de saluer « l’accueil et la réactivité du club de l’U.S Fuxéenne et de ses dirigeants, ainsi que du Comité Départemental de l’Ariège ».