Seine-Maritime : Une femme se tue en voulant prendre une photo du haut des falaises d’Etretat

DRAME La sexagénaire faisait partie d'un groupe de randonneurs. Un accident similaire s’était déjà produit en début d’année sur ces célèbres falaises de Seine-Maritime

20 Minutes avec agences
— 
Les falaises d'Etretat, en Seine-Maritime.
Les falaises d'Etretat, en Seine-Maritime. — Pixabay / TonyKnight

Une femme de 62 ans a été retrouvée morte au pied des falaises d’Etretat (Seine-Maritime), jeudi dernier. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un accident lié à la prise d’une photographie.
La sexagénaireoriginaire de la Sarthe, selon Ouest-France – était accompagnée de son mari et de deux autres couples. Ils faisaient une randonnée quand elle aurait voulu prendre un cliché. Elle aurait « trébuché et chuté » en tendant son téléphone, indique une source judiciaire à Actu.fr. Une chute d’environ 80 mètres.

Selon la préfecture maritime, d’importants moyens ont été engagés : le canot tout temps Cap Fagnet de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Fécamp, le semi-rigide, L’Yportaise, de la SNSM d’Yport et l’hélicoptère Dauphin de la marine nationale basé au Touquet (Pas-de-Calais). Récupérée par un bateau de sauvetage, elle n’a pas pu être réanimée.

L’accident d’une jeune femme de 24 ans en janvier, déjà


Un accident similaire s’était déjà produit début janvier. Une jeune femme de 24 ans, originaire du Finistère, était décédée à la suite d’une chute accidentelle, toujours du haut de ces mêmes falaises. Et déjà, une photographie était en cause. Selon une source judiciaire, elle aurait glissé en voulait faire un selfie avec son compagnon.

« Sur ce sentier du littoral, des panneaux et pancartes indiquent et rappellent aux piétons qu’il est dangereux de s’approcher du bord de la falaise », rappelle France 3 Normandie qui s’interroge sur la sécurité du site. Faudra-t-il, comme sur certaines portions de littoral breton, mettre des clôtures ou des fils de fer le long de la mer ? Ou carrément interdire l’accès du haut des falaises ? La réflexion serait en cours.