Montpellier : Douze ans après, l’évadé en béquilles a été interpellé

FUGITIF Selon Midi Libre, Boris Chedru, qui s’était évadé de façon rocambolesque du tribunal du palais de justice de Montpellier, a été interpellé

Jérôme Diesnis
— 
Le tribunal judiciaire de Montpellier.
Le tribunal judiciaire de Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

Douze ans après son évasion rocambolesque du palais de justice de Montpellier, Boris Chedru aurait été interpellé par la direction territoriale de la police judiciaire, jeudi soir, en périphérie de Montpellier. Selon Midi Libre, qui révèle l’information, il serait revenu récemment dans la région.

Incarcéré au printemps 2010 en détention provisoire à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, il s’y était blessé en jouant au foot dans la cour de promenade. Une blessure a priori suffisamment sérieuse pour le contraindre à se déplacer en béquilles.

Condamné à deux reprises en son absence

Le 15 avril 2010, transféré au palais de justice pour y être entendu par un juge d’instruction, le pseudo-blessé avait asséné un coup de béquille et un coup de pied aux deux gendarmes qui l’encadraient pour s’enfuir en courant, menottes aux poignets.

En 2011, il a écopé de trois ans de prison par contumace pour des vols de BMW chez un concessionnaire de Montpellier. Il est également poursuivi dans une affaire de drogue, après la découverte d’un box contenant 120 kg de résine de cannabis. Dans cette même affaire, il a été condamné à six ans de prison en 2016 pour avoir pointé une kalachnikov sur la tête d’un homme qui leur réclamait une dette de 200.000 euros.