Seine-et-Marne : Accusés d’avoir détourné 100.000 euros du fonds de solidarité pour les entreprises

ESCROQUERIE Avec l’argent, les suspects auraient acheté une voiture de luxe et joué au casino

20 Minutes avec agence
— 
La suspecte a reconnu les faits devant les policiers de Chelles (Seine-et-Marne). Photo d'illustration.
La suspecte a reconnu les faits devant les policiers de Chelles (Seine-et-Marne). Photo d'illustration. — © SICCOLI PATRICK/SIPA

Un couple de Chelles (Seine-et-Marne) est soupçonné d’avoir détourné 100.000 euros provenant du fonds d’aide aux entreprises mises en difficultés par la crise sanitaire. Les deux suspects auraient déclaré au dispositif de solidarité que leur société d’évènementiel avait affiché des pertes plus importantes qu’elles ne l’étaient réellement. Toutes les demandes des entrepreneurs n’ont pas abouti, rapporte La Marne.

L’assistance d’un spécialiste

Ils ont été placés en garde à vue et présentés à un juge ce jeudi. Les enquêteurs ont estimé que les suspects avaient été aidés dans leurs démarches par un escroc à qui ils auraient reversé une commission sur les sommes indûment perçues. Le service des Finances publiques a porté plainte.

Interrogée par la police de Chelles, la suspecte a reconnu les faits et détaillé les montants touchés via une dizaine d’entreprises franciliennes. L’argent ainsi détourné était déposé sur des comptes de banques en ligne. Il a notamment servi à acheter une luxueuse voiture et à jouer au casino.