Aveyron : La femme qui tenait des propos racistes et se disait policière a été internée en hôpital psy

AGRESSION La personne qui avait insulté des jeunes femmes portant le voile près de Rodez a été interpellée. Au vu de son état psychologique, elle a été hospitalisée d’office

B.C.
Un voiture de police (illustration)
Un voiture de police (illustration) — Alexandre Vella / 20 Minutes

En début de semaine, trois jeunes filles étaient agressées par une femme à Onet-le-Château, près de Rodez en Aveyron​. Alors qu’elles se trouvaient dans la rue en train de réaliser une vidéo, elles avaient été prises à partie par cette passante qui leur avait dit être « inspecteur de police » avant de les insulter en leur disant « les bougnouls et les nègres, on n’en veut pas ! ».

Propos racistes et incohérents

Postée sur les réseaux sociaux, cette vidéo avait suscité de vives réactions La police nationale de l’Aveyron avait démenti les propos de cette agresseuse, indiquant qu’elle ne faisait pas partie de ses fonctionnaires. Une enquête avait été ouverte aussi bien pour l’agression que pour « l’usage illégal de fausse qualité de policier ». Cette dernière a finalement été interpellée chez elle mercredi en milieu d’après-midi avant d’être placée en garde à vue.

« Tenant toujours des propos racistes et incohérents, elle a fait l’objet d’un examen médial à l’issue duquel son état de santé a été jugé incompatible avec la mesure de garde à vue. Cette suspecte a donc été hospitalisée sous contrainte au centre hospitalier Sainte Marie de Cayssiols », indique la police nationale de l’Aveyron.