Oise : Sa « petite pointe » à 200 km/h sur une départementale va lui coûter cher

CHAUFFARD Les gendarmes de l’Oise ont intercepté un motard qui se faisait plaisir en roulant à plus de 200km/h sur une route départementale

Mikaël Libert
— 
La belle sportive reléguée sur un plateau.
La belle sportive reléguée sur un plateau. — Gendarmerie nationale

Cet hiver, on voyait beaucoup moins de motards sur les routes des Hauts-de-France. Sauf qu’avec les beaux jours, les deux-roues motorisés remisés quelques mois au garage sont de nouveau de sortie. Cela se traduit parfois par certains excès, notamment de vitesse, à l’instar de ce pilote contrôlé à plus de 200 km/h sur une départementale de l’Oise.

Les gendarmes de l’Oise l’ont effectivement constaté, « la météo favorable était propice au retour des motocyclettes sur les routes isariennes ». Et vendredi, lors d’une opération de contrôle de vitesse, c’est un homme au guidon d’une rutilante Honda CBR 1000 RR Fireblade qui a tapé dans l’œil de militaires. Ou plutôt dans l’optique de leur radar.

« La Fireblade est dans son élément sur circuit »

Sur la route départementale entre Clermont et Creil, le pilote a été contrôlé à 209 km/h. Heureusement pour lui, cette portion de route est limitée à 110 km/h au lieu de 80. Il n’empêche que l’excès de vitesse reste très important, passible d’une amende de 1.500 euros et d’un retrait de 6 points. Le motard n’échappera pas non plus à une suspension de son permis de conduire et à l’immobilisation de son bolide à 22.000 euros. Le pilote aurait dû suivre les recommandations du constructeur de sa machine : « Née pour la course, la Fireblade est dans son élément sur circuit ».