Laval : Deux nuits de violences et de heurts avec la police

TENSION Des véhicules et du mobilier urbain ont été dégradés samedi et dimanche dans le quartier Saint-Nicolas. Des affrontements ont aussi eu lieu avec la police

F.B.
— 
Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. — Pixabay

Le week-end a été particulièrement tendu à Laval, chef-lieu du département de la Mayenne. Pendant deux nuits consécutives, samedi soir puis dimanche soir, des violences ont éclaté dans le quartier Saint-Nicolas-Kellermann, à l’est de la ville. Plus d’une dizaine de véhicules ont été incendiés ou dégradés, notamment des voitures appartenant à la municipalité.

Des containers ont également été brûlés, tandis que des panneaux d’affichage ont été brisés. Des affrontements ont aussi eu lieu avec les forces de l’ordre qui étaient intervenues pour calmer les auteurs, vraisemblablement domiciliés dans le quartier.

Une arrestation à l’origine

Le jeune maire de Laval, Florian Bercault (PS), a condamné ces « actes destructeurs de vandalisme » et a apporté son « plein soutien aux victimes, aux habitants du quartier, mais également aux forces de l’ordre et aux pompiers qui ont agi dans la nuit ».

Selon la préfecture de la Mayenne, les violences seraient la conséquence de l’interpellation d’un jeune homme de 18 ans dans le quartier Saint-Nicolas.