Seine-Saint-Denis : Déclaré mort, un éboueur revient à la vie quelques secondes plus tard

MIRACLE ? Il s’agit d’un phénomène médical rarissime mais bien connu des secouristes

20 Minutes avec agence
— 
Le corps du sexagénaire allait être emmené à la morgue quand son cœur s'est remis à battre. (illustration)
Le corps du sexagénaire allait être emmené à la morgue quand son cœur s'est remis à battre. (illustration) — JACQUES DEMARTHON / AFP

Un éboueur déclaré mort après un malaise pendant sa journée de travail est revenu à la vie sous les yeux ébahis de ses collègues. Les faits sont survenus le 29 mars dernier à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), rapporte Le Parisien.

L’homme de 66 ans, salarié de la Sepur, venait de démarrer son service quand il a été victime d’un malaise. Ses collègues lui ont prodigué un massage cardiaque avant d’être relayés par le Samu… en vain.

Le phénomène de Lazare

« Ils ont déclaré le décès dans la foulée, raconte une responsable de la Sepur. Mais au moment de lever le corps, ils se sont rendu compte qu’il n’était pas mort. » Son cœur s’était en effet remis à battre. Le Samu, qui était déjà reparti, a immédiatement été rappelé sur place.

Le sexagénaire, toujours dans le coma, a été hospitalisé et son état est encore critique dix jours plus tard. Ce genre de « miracle » est bien connu des secouristes. Il s’agit du phénomène de Lazare, un cas extrêmement rare de réanimation autonome qui survient souvent après un massage cardiaque de longue durée.