Haute-Savoie : Le trafic fonctionnait comme un « Uber de la drogue », trois mises en examen

LIVRAISON A DOMICILE La résine et l’herbe de cannabis étaient commandées via les réseaux sociaux et livrées en voiture

20 Minutes avec agence
— 
Deux suspects ont été placés en détention provisoire et un autre sous contrôle judiciaire, a indiqué la procureure de Bonneville (Haute-Savoie) ce lundi. Photo d'illustration.
Deux suspects ont été placés en détention provisoire et un autre sous contrôle judiciaire, a indiqué la procureure de Bonneville (Haute-Savoie) ce lundi. Photo d'illustration. — FABRICE ELSNER/20 MINUTES

La procureure de la République de Bonneville (Haute-Savoie) a annoncé ce lundi l’arrestation quelques jours auparavant de quatre individus suspectés d’être impliqués dans un trafic de drogue. Ce dernier aurait proposé la livraison de cannabis selon un système surnommé "Uber shit". Trois des personnes interpellées ont été mises en examen, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Enquête de gendarmerie

Agés de 19 à 21 ans, les suspects sont aussi soupçonnés d’extorsion avec arme, d’enlèvement et de séquestration avec actes d’intimidation. Les gendarmes avaient mis au jour un trafic de stupéfiants utilisant les réseaux sociaux et fonctionnant dans toute la vallée de l’Arve (Haute-Savoie) après trois mois d’enquête.

Les mis en examen auraient mis en place cette organisation en 2021. Deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire. Il s’agirait du principal responsable du système de livraison de drogue en voiture et de son complice. Le troisième homme a quant à lui été libéré sous contrôle judiciaire.