Oise : Les décès de chats se succèdent sans explication dans un village près de Senlis

ENQUETE Ni la mairie ni la gendarmerie n’ont pour l’instant pu expliquer cette série de décès

20 Minutes avec agence
Plusieurs hypothèses circulent au sujet de la mort de dix chats en deux ans à Chamant (Oise). Photo d'illustration.
Plusieurs hypothèses circulent au sujet de la mort de dix chats en deux ans à Chamant (Oise). Photo d'illustration. — FRANCK LODI/SIPA

À Chamant, en banlieue de Senlis (Oise), une dizaine de chats sont morts en deux ans. Quatre sont décédés en six mois dans une même rue, selon une habitante. Une riveraine qui avait perdu son animal de compagnie l’a ainsi retrouvé mort quelques jours plus tard. Aucune trace de blessure n’était apparente et aucune autopsie n’a pu être réalisée, raconte Le Parisien.

Différentes pistes

De nombreuses hypothèses ont été avancées. Certains ont évoqué la présence d’un tueur de chats. D’autres ont privilégié la thèse d’un empoisonnement volontaire ou accidentel. Celui-ci serait alors lié à de la mort-aux-rats, à des appâts de chasse empoisonnés ou encore à un produit utilisé par la parfumerie Chanel, à proximité.

Une habitante a décidé de rassembler différents témoignages afin de déposer plainte et de présenter le dossier à la mairie. La municipalité a d’ailleurs indiqué prendre la situation au sérieux et avoir invité l’agent municipal et la gendarmerie à s’y pencher. Aucune explication n’a jusqu’ici été trouvée.