Guerre en Ukraine : Une épicerie russe vandalisée à Rennes

DEGRADATIONS La gérante du magasin Kalinka a déposé plainte

Jérôme Gicquel
Une vitre de l'épicerie russe Kalinka a été vandalisée la semaine dernière à Rennes.
Une vitre de l'épicerie russe Kalinka a été vandalisée la semaine dernière à Rennes. — Google Street View

Conséquence de la guerre en Ukraine, les actes de malveillance visant des commerces russes se multiplient ces derniers jours sur le territoire. A Rennes, c’est une épicerie qui a été la cible de dégradations dans la nuit de mercredi à jeudi avec l’une des vitres du magasin qui a été brisée. « C’est sûr que c’est à cause de la guerre », se désole la gérante Stella Melkonyan, qui a porté plainte auprès de la police.

D’origine arménienne, la commerçante a racheté l’épicerie Kalinka, située boulevard Voltaire, il y a deux ans et demi après le départ en retraite de l’ancienne propriétaire. « Cela fait dix ans que le magasin existe et il n’y a jamais eu aucun problème », indique la gérante, très touchée par les messages de sympathie que lui ont témoignés les clients et les habitants du quartier. « C’est grâce à eux que je continue à rester ouvert, ils m’ont donné la force », assure-t-elle.

La commerçante est d’autant plus troublée par la situation qu’une partie de sa famille vit à Marioupol en Ukraine, ville assiégée et bombardée sans répit par l’armée russe. « Je n’ai pas eu de leurs nouvelles depuis plus d’une semaine, je suis très inquiète », confie-t-elle.