Oise: Mais d'où vient la forte odeur de cannabis perçue par des milliers d’habitants ?

MYSTERE Les douanes ont réfuté l'hypothèse d'une incinération de drogues

20 Minutes avec agence
L'odeur proviendrait d'une entreprise spécialisée dans le traitement des « déchets dangereux » (illustration).
L'odeur proviendrait d'une entreprise spécialisée dans le traitement des « déchets dangereux » (illustration). — Pixabay / Didgeman

Pont-Sainte-Maxence fait de nouveau parler d’elle. Privée d'eau après la contamination d'une station de traitement en fin de semaine dernière, cette commune de l'Oise fait désormais face à un problème d’ordre olfactif.

Selon Le Parisien, une odeur de cannabis indispose depuis ce lundi la population du sud du département. Elle proviendrait, selon nos confrères, de l’entreprise Ecovalor spécialisée dans le traitement des « déchets dangereux » et située à Pont-Sainte-Maxence.

Plusieurs communes touchées

Creil, Liancourt, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul… Plusieurs communes sont touchées par ces odeurs dont l’origine n’a pas encore été identifiée. Sur les réseaux sociaux, des internautes l’imputent à une « incinération de drogues ». Une hypothèse réfutée par les douanes, qui ont affirmé qu’aucune saisie n’avait été détruite.

Le directeur du site de traitement n’a pas donné le nom du produit en cause. Mais il a assuré qu’il n’était « ni toxique ni dangereux ». Le maire (LR) de Pont-Sainte-Maxence, Arnaud Dumontier, dénonce des « manquements manifestes » et « envisage toute procédure pour connaître l’origine des dégagements ». Des investigations sont en cours, a affirmé le premier magistrat sur Twitter. Sollicitée par Le Parisien, la Préfecture n’avait pas encore répondu mardi soir.