Incendie à Saint-Laurent-de-la-Salanque : « Origine accidentelle ou humaine, toutes les thèses sont travaillées »

ENQUETE Le drame a fait huit morts, dont deux jeunes enfants

N.B. avec AFP
— 
Les sapeurs-pompiers sur les lieux, ce lundi
Les sapeurs-pompiers sur les lieux, ce lundi — SDIS 66

Aucune piste n’est écartée, à Saint-Laurent-de-Salanque (Pyrénées-Orientales), près de Perpignan, après la  mort de huit personnes, dont deux jeunes enfants, dans  l'incendie d’un immeuble, dans la nuit de dimanche à lundi.

« Toutes les thèses sont travaillées pour essayer de comprendre la cause de l’incendie, on ne sait pas si c’était d’origine accidentelle ou humaine », a déclaré mardi soir le procureur de Perpignan, Jean-David Cavaillé, mentionnant toutefois des « témoignages, en cours d’analyse, qui permettent d’envisager une piste qui peut être criminelle ».

Trois ou quatre jours nécessaires pour tenter d’expliquer ce qui s’est passé

Peu après l’incendie, qui s’est déclaré aux alentours de 1h30 dans la nuit de dimanche à lundi, le parquet avait ouvert une enquête pour dégradation volontaire par incendie ayant entraîné la mort et des dégradations. « A cet instant, il m’est impossible de dire si l’explosion a suivi l’incendie ou si l’incendie a suivi l’explosion », a dit le procureur de Perpignan, pour qui au moins trois ou quatre jours seront nécessaires pour rassembler les éléments permettant d’expliquer ce qui s’est passé.

Le drame a également fait quatre blessés, dont un grave, un homme qui a sauté du deuxième étage pour échapper aux flammes. Il est hospitalisé à Montpellier.