Brest : La piste de l’homicide écartée après la mort d’un jeune mousse de 16 ans

ENQUETE Selon les premiers résultats de l’autopsie, le décès de l’adolescent de 16 ans Centre d’instruction naval de Brest n’est pas dû à l’intervention d’un tiers

20 Minutes avec agence
L'enquête a été confiée à la gendarmerie maritime.
L'enquête a été confiée à la gendarmerie maritime. — M. Bernouin / ANP / 20 Minutes

Un jeune mousse du Centre d’instruction naval de Brest ( Finistère), âgé de 16 ans, avait été  retrouvé mort dans son lit, jeudi 10 février, par ses deux camarades de chambre inquiets de ne pas le voir se lever. Une enquête avait alors été ouverte et confiée à la  gendarmerie maritime pour déterminer les causes de ce décès. Et comme l’a rapporté Le Télégramme ce lundi, la piste de l’homicide serait écartée.

L’enquête se poursuit

En effet, comme l’a indiqué le parquet de Brest, « l’autopsie réalisée sur le corps de la victime révèle qu’il n’y a pas eu intervention d’un tiers », précisent nos confrères. Cependant, l’enquête n’est pas terminée.

Les enquêteurs doivent désormais réaliser d’autres examens médicaux afin de découvrir précisément comment ce jeune garçon originaire de Loire-Atlantique est décédé dans son sommeil. Les conclusions ne seraient pas attendues avant plusieurs semaines.