Coronavirus à Grenoble : Un homme soupçonné d’avoir détourné plus de 30.000 euros du fonds national de solidarité

FRAUDE Le suspect a expliqué qu’il a bénéficié de l’aide d’un complice pour effectuer les démarches

20 Minutes avec agence
— 
Le suspect a été entendu par les enquêteurs de la sûreté départementale de Grenoble (illustration).
Le suspect a été entendu par les enquêteurs de la sûreté départementale de Grenoble (illustration). — © O. Aballain / 20 Minutes

Un Grenoblois de 29 ans est soupçonné d’escroquerie aux aides  Covid-19. Le suspect, qui prétend exercer en tant que livreur Uber Eats, aurait touché 30.490 euros, rapporte  Actu Grenoble.

L’homme aurait indûment bénéficié du fonds national de solidarité mis en place pendant la crise sanitaire par le gouvernement pour soutenir les entreprises et indépendants en difficulté financière. Une fraude qui a été détectée.

Devant le tribunal correctionnel

Auditionné par les policiers de la sûreté départementale de Grenoble, le suspect a expliqué que c’est un autre homme qui avait effectué les démarches à sa place pour qu’il perçoive les aides. La condition : lui verser la moitié de la somme.

La personne soupçonnée de complicité a été interpellée par la police, à Paris. Le Grenoblois devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel en décembre.