Bayonne : Le Parti communiste porte plainte après des tags racistes et antisémites

ENQUETE Le local du PCF, des affiches de Fabien Roussel ou encore une sculpture ont été vandalisés

20 Minutes avec agence
Fabien Roussel est candidat à la Présidentielle.
Fabien Roussel est candidat à la Présidentielle. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Plusieurs tags injurieux, antisémites et racistes ont été réalisés à  Bayonne (  Pyrénées-Atlantiques) dans la nuit de samedi à dimanche, rapporte  Sud-Ouest. La façade du local du Parti communiste ainsi que des affiches du  candidat à la Présidentielle Fabien Roussel ont été visées. Une sculpture de l'artiste Nestor Basterretxea a été vandalisée et une affiche annonçant un spectacle avec Richard Anconina a été recouverte d'une étoile de David.

Dépôt de plaintes

Dans un communiqué, le PCF dénonce « un déferlement de haine antisémite, raciste, anticommuniste, mais aussi contre les diversités culturelles du Pays basque. » Le parti local a déposé plainte. Le maire de Bayonne (UDI), Jean-René Etchegaray, a lui aussi précisé à nos confrères son intention de porter plainte ce lundi au nom de la ville.


Certains tags auraient été signés d'un « Z » pouvant faire référence aux soutiens d'Eric Zemmour. Sur Twitter, les réactions se sont multipliées, à commencer par celle de Fabien Roussel, qui évoque « un climat détestable et dangereux ».