Toulouse : Deux jeunes se faisaient rembourser des colis imaginaires

JUSTE UNE ILLUSION Plutôt imaginatifs, ils avaient monté une arnaque pour se faire indemniser par la Poste des colis fantômes

H.M.
— 
Un centre de tri des colis à Toulouse.
Un centre de tri des colis à Toulouse. — FRED SCHEIBER/SIPA

Ils ont avoué le stratagème et opté pour un « plaider-coupable ». Entendus jeudi par les policiers, deux jeunes de 21 ans ont dû détailler l’astucieuse arnaque qu’ils avaient montée au préjudice d’un bureau de  poste de Colomiers, près de  Toulouse. Ils y affranchissaient des colis sur des automates en veillant consciencieusement à sélectionner une assurance pour une valeur allant jusqu’à 1.000 euros de marchandise. Ils subtilisaient ensuite un tampon ou trompaient un agent pour valider l’envoi. Les paquets ne sont jamais partis, ils n’ont probablement d’ailleurs jamais rien contenu.

Mais le duo n’a pas hésité, en produisant des factures notamment de smartphones, à demander le remboursement des pseudo-articles. Le procédé a fonctionné à trois reprises, pour un peu plus de 2.000 euros de préjudice au total. Trop pour ne pas éveiller les soupçons de La Poste, qui a déposé plainte.