Fabriquées en Slovénie, des millions de cigarettes contrefaites étaient vendues en France

CONTREBANDE Les cigarettes, fabriquées illégalement en Slovénie, étaient livrées à Bordeaux, Nantes ou Montpellier. Le volume du trafic se chiffre en dizaines de tonnes

F.B.
— 
Plus de 25 millions de filtres de cigarettes contrefaites ont été saisis en Slovénie.
Plus de 25 millions de filtres de cigarettes contrefaites ont été saisis en Slovénie. — Jirs de Bordeaux
  • Une opération coordonnée entre les autorités françaises et slovènes vient de permettre de découvrir des sites de production de cigarettes contrefaites en Slovénie.
  • D’importantes saisies de matériel ont été réalisées. Deux suspects seront poursuivis.

Elles étaient livrées par palettes entières à des clients grossistes implantés principalement à Bordeaux, Nantes, Montpellier et Limoges. Un important réseau international de cigarettes contrefaites vient d’être démantelé par la gendarmerie de Loire-Atlantique et les autorités slovènes, annonce ce vendredi la  juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Bordeaux.

Les cigarettes contrefaites étaient fabriquées en Slovénie dans « des hangars discrets situés dans des localités reculées », des ouvriers étaient parfois hébergés sur place. Les cartons de marchandise étaient ensuite acheminés « par camion jusqu’en France ». Les cartouches étaient alors vendues 13 euros aux grossistes puis « revendues le double ».

Deux membres principaux du réseau interpellés

Les volumes du trafic étaient particulièrement conséquents puisque pas moins de 77 tonnes de cigarettes ont été livrées en seulement trois mois entre octobre et décembre 2020, avance la JIRS de Bordeaux. Une vaste opération de perquisitions, effectuée mardi en Solvénie, a permis la saisie de plus de 26 tonnes de tabac brut ou prêt à être conditionné en cigarettes, ainsi que de 29 millions de filtres servant à la confection de cigarettes. Plusieurs machines-outils et dix tonnes d’emballages contrefaisant les marques Marlboro et Marble ont également été saisis. « Ces volumes illustrent l’ampleur de la contrebande de cigarettes contrefaites en Europe », indiquent les enquêteurs.

Deux membres principaux du réseau ont été interpellés, l’un en Slovénie, l’autre en Croatie. Ils seront « remis aux autorités judiciaires de la Jirs de Bordeaux pour répondre notamment du délit d’importation en bande organisée de cigarettes contrefaites », passible de dix ans de prison et d’une amende pouvant aller à dix fois la valeur de la marchandise de fraude.