Yvelines : Neuf personnes mises en examen après le vol et le recel de 80 véhicules

ENQUETE Le préjudice total est évalué à 1,6 million d’euros

20 Minutes avec AFP
— 
L'enquête de la gendarmerie a pu montrer comment ils pirataient les clés des véhicules pour les dérober.
L'enquête de la gendarmerie a pu montrer comment ils pirataient les clés des véhicules pour les dérober. — Adil Benayache/SIPA

Leur mécanique était bien rodée. Repérage de deux-roues et de voitures de marques du groupe PSA, piratage, vol puis recel vers l’Afrique ou la Pologne… Le préjudice total est évalué à 1,6 million d’euros, pour 80 véhicules volés. La bande à l’origine de ces méfaits est composée d’une dizaine d’hommes, tous âgés d’une quarantaine d’années et connus des services de police.

Neuf d’entre eux ont été interpellés et mis en examen, indiquent la gendarmerie et le parquet de Versailles. Selon l’enquête menée par les  gendarmes de la brigade de recherches de Saint-Germain-en-Laye, ils utilisaient du matériel informatique avec lequel ils pirataient les ondes des clés des voitures, une technique appelée « mouse jacking ». Grâce à ce stratagème, ils arrivaient à s’introduire à bord du véhicule sans effraction. Une fois à l’intérieur du véhicule, les voleurs le démarraient par « l’intermédiaire d’un moyen informatique ».

Les deux-roues étaient ensuite exportés vers l’Afrique par conteneurs, les voitures « désossées et les pièces détachées exportées vers la Pologne », précise le communiqué. Sur les neuf personnes mises en examen pour association de malfaiteurs, vol en bande organisée et recel de vol en bande organisée, le parquet de Versailles précise que sept ont été placés en détention provisoire, les deux autres sous contrôle judiciaire. Lors des perquisitions menées en janvier, des armes, quatre véhicules volés, 24.450 euros en liquide, des bijoux et des produits stupéfiants avaient été saisis.