Nice : Deux étudiantes en garde à vue après avoir posté la vidéo d'un faux accident sur Twitter

BAD BUZZ Dans les commentaires, certains appelent à « retrouver » les coupables pour « qu’ils payent »

F.B.
— 
La vidéo a été partagée plusieurs milliers de fois
La vidéo a été partagée plusieurs milliers de fois — Geeko

Deux étudiantes ont été placées en garde à vue jeudi après midi pour « dénonciation de délit imaginaire » après la publication d’un tweet et d’une vidéo évoquant un accident possiblement volontaire mais qui n’a jamais eu lieu, explique à 20 Minutes le procureur de la République de  Nice, confirmant  une information de Nice-Matin. Les jeunes femmes, toujours entendues ce vendredi, ont avoué avoir voulu faire le « buzz ».

Leur post original, partagé des milliers de fois, a depuis disparu. Mais la vidéo, elle, a été reprise et circule toujours dans d’autres publications appelant à « retrouver » les coupables pour « qu’ils payent ». On y voit, depuis l’intérieur d’une voiture, un conducteur et son passager respirer dans des ballons que l’on peut penser remplis de protoxyde d’azote et percuter, hilares, une jeune fille à vélo à faible vitesse.

Séquence montée

« Alerte, ma petite sœur a été victime d’un accident grave aux alentours de 20h30 à Nice Vauban. Elle est actuellement entre la vie et la mort. Partager un max svp pour retrouver le coupable », expliquait le tweet original mercredi. Sauf, que, les services de secours n’ont pas été appelés à l’heure et au lieu indiqué, selon Nice-Matin. Et les mises en cause ont depuis expliqué que la séquence avait été montée uniquement pour faire le « buzz ».

Début janvier, une autre vidéo, authentique cette fois-ci, avait déclenché un tollé. On y voit un passager filmer le conducteur d’une voiture qui agrippe deux hommes tout en continuant à rouler, les contraignant à courir jusqu’à tomber au sol.